La rénovation de votre appartement ou de votre maison est le moment idéal pour réaliser l’installation Hifi que vous souhaitez depuis si longtemps. Afin de profiter au maximum de votre matériel, il est alors primordial de bien réfléchir à cette installation dès la phase de préparation des travaux. Grâce à cet article, découvrez la marche suivre pour être certain de réussir l’installation Hifi dont vous rêvez !

Lister les appareils Hifi à installer

La première étape consiste à lister les éléments qui vont constituer votre installation Hifi. C’est en effet cette liste qui va déterminer les travaux à réaliser. Il existe aujourd’hui une multitude d’options possibles pour équiper votre maison, du home cinéma au vidéoprojecteur en passant par les installations bluetooth multirooms.

N’oubliez pas l’intégralité des appareils constitutifs de votre installation : amplificateur, platine CD ou vinyle. Une fois la liste établie, vous allez pouvoir réfléchir à l’emplacement de tous ces éléments et à la disposition de votre salon ou de votre salle cinéma !

projet-chateau-tele

Réfléchir à la disposition de votre installation Hifi

Cette étape est très importante car c’est elle qui déterminera l’emplacement de toutes les arrivées de câbles nécessaires à votre installation. Il s’agit donc de réfléchir posément à l’ergonomie que vous souhaitez apporter à votre salon.

S’il s’agit d’une installation orientée « salle cinéma » plutôt consacrée au visionnage de films, prenez en compte l’exposition au soleil de votre pièce afin de ne pas être gêné par d’éventuels reflets dans votre écran. Dans le cas où vous souhaitez installer un vidéoprojecteur, positionnez-le à bonne distance et à bonne hauteur de façon à obtenir l’image la plus rectiligne possible.

Si vous privilégiez une salle plutôt dédiée à l’écoute de musique, alors la disposition de votre pièce devra se faire par rapport au point d’écoute, à savoir votre canapé. Ce paramètre n’est pas négligeable car c’est à partir de ce point de départ que vous allez pouvoir positionner vos enceintes de manière à ce que l’image acoustique soit parfaitement équilibrée. Si votre installation n’est pas correctement balancée, vous aurez l’impression d’avoir une écoute qui « penche » d’un côté, ce qui n’est pas particulièrement agréable.

Enfin, pensez au meilleur emplacement possible pour le reste de vos appareils (platine, ampli, caisson de basses). C’est à ce moment précis que vous devrez savoir si vous souhaitez installer un banc TV qui regroupera l’ensemble de ces appareils, ou bien les ranger dans divers rangement type étagère ou placard.

rue-de-chabrol-ecran

Penser aux travaux d’ergonomie

Il existe en effet quelques conseils à mettre en œuvre pour optimiser l’ergonomie de votre installation Hifi. Le plus gros inconvénient d’une installation Hifi digne de ce nom reste l’importante quantité de câbles.

Si vous souhaitez réduire au maximum ces câblages, la première option est de réaliser une installation sans fils. Il existe désormais des gammes de matériel haute qualité qui se connectent via Bluetooth, et qui vous permettent d’obtenir un home cinéma sans fils. L’avantage est donc qu’aucun fil ne relie les haut-parleurs à votre TV. De plus les installations dites « multirooms » vous permettent de diffuser de la musique depuis votre smartphone dans plusieurs pièces simultanément.

Si vous êtes réticent au « sans fil » nous vous conseillons alors de réaliser des passages de câbles dans vos cloisons au moment des travaux. Cette opération est bien sûr facilitée s’il s’agit d’une cloison neuve à créer. Pour ce faire, il suffit d’installer à l’intérieur même de la cloison un conduit (en PVC type évacuation de plomberie) qui reliera un point A à un point B, par exemple entre votre TV fixée en hauteur au mur au banc TV en contrebas. De cette manière aucun câble ne sera apparent une fois vos appareils installés.

Si vous souhaitez installer un vidéoprojecteur, il existe plusieurs moyens de camoufler cet appareil, souvent peu esthétique et qui apparaît telle une verrue dans le salon. Il existe aujourd’hui des supports escamotables qui vous permettent de cacher le vidéoprojecteur dans le plafond. Cette même option existe également pour l’écran souple de vidéoprojection. Cependant, ce système reste encore très cher et nécessite des travaux non négligeables.

rue de chabrol videoprojecteur

Afin de ne pas engendrer de frais conséquents nous vous conseillons plutôt d’essayer d’intégrer cet appareil à votre ameublement. Vous pouvez par exemple réaliser une niche qui entourera le vidéoprojecteur, le tout reposant sur une tablette. Le tout s’intègre parfaitement à l’esprit de la pièce et vous permet d’obtenir un ensemble harmonieux.

Grâce aux conseils d’HABITEUM, vous avez maintenant tous les outils en mains pour réaliser l’installation de vos rêves !